Burmester

Burmester

Le domaine Burmester est pourvu d’une riche histoire remontant au XVIIIe siècle. 
En 1730, Henry Burmester et John Nash fondent la Burmester & Nash, commerce de céréales, à Londres. En 1750, à Vila Nova de Gaia, ils se lancent dans l'exportation de Vin de Porto vers l'Europe et les Iles britanniques. A la fin du XVIIIe siècle, la société est dissoute et Henry Burmester Jr. fonde une nouvelle société de Vin de Porto, la H.Burmester & Sons.
Le nom de la maison est originaire du village de Moelln, dans le Nord de l'Allemagne, c’est un dérive du titre "Burgomestre", qui signifie "maire". 
Depuis le XVIIème siècle, le Royaume-Uni est l’un des plus gros consommateurs de porto et de par l’intérêt des Britanniques pour ce vin muté, ceux-ci ont souvent joué un rôle important en tant que propriétaires des sociétés de porto.
A la mort d’Henry Burmester, un de ses 12 fils, Frederick Burmester, devient « Treasurer » de la Factory House à Porto. Celui-ci est contraint d’abandonner le Portugal suite aux invasions napoléoniennes. Johann Wilhelm Burmester, un parent éloigné résidant à Hambourg, est invité à reprendre la société en main. Les générations qui suivirent sont parvenues à élever le nom Burmester au plus haut niveau de qualité et de reconnaissance internationale.
Dissoute puis reconstituée, l'entreprise se transmet de générations en générations puis est finalement rachetée par un groupe leader dans les vins de Porto et DOC Douro, le « Sogevinus Fine Wines ». 
Tout au long de ses 250 années d'histoire, la maison Burmester a perfectionné la procédure classique de coupage des vins. Aujourd’hui, les vins de Porto de la maison Burmester sont des classiques ! Des références à l'origine de la réputation mondiale du "Porto . Apprécié des amateurs, les Portos se dégustent frais, sans glaçon.